5 règles d’or de l’UX design


Dans le domaine digital, l’User Expérience (expérience utilisateur en français) qualifie la qualité du vécu d’une personne lorsqu’elle navigue dans un environnement numérique. 

Il est primordial d’optimiser cette expérience, afin de fluidifier le parcours de l’internaute tout au long de sa visite sur votre site web et maximiser les résultats obtenus (achats, contacts, inscriptions…). Cela passe par la création d’un site ergonomique, mais aussi par la mise en place d’une stratégie webmarketing efficace sur chaque canal de communication utilisé.

1. Définissez précisément votre clientèle cible

Ordinateur, conception du site, dessin, bureau.

L’UX nécessite avant tout de connaître et comprendre vos utilisateurs. Ces derniers sont au centre de  la démarche lors de la conception de vos supports numériques. Avant de penser à créer ou améliorer vos outils numériques, vous devez savoir comment interagissent vos internautes et ce qu’ils attendent de votre entreprise.

Définissez des buyers personas qui vous aideront à les comprendre vos prospects et clients : leurs besoins, leurs budgets, leurs recherches sur le web… Pour cela, vous pouvez aidez-vous de vos fichiers clients existants ou réalisez un étude marketing sur le terrain.

Il est également important de connaître leur comportement sur internet : si vous disposez déjà d’un site web, aidez-vous d’outils comme Google Analytics pour comprendre les habitudes de vos internautes sur celui-ci. Certaines pages de votre site sont-elles rapidement quittées par les internautes ? Gardez en tête qu’il exist plusieurs types d’utilisateurs et qu’il faut optimiser l’expérience pour le plus grand nombre.

2. Fixez des objectifs clairs

« Je veux un beau site internet, avec ce bouton en bleu, parce que ça correspond à nos couleurs et ça va bien avec le reste du site. », c’est le type de demande que l’on peut recevoir à l’agence 😉

Penser à l’aspect esthétique et au contenu du site, sans fixer d’objectifs clairs en amont, est une erreur fréquente. Quel est l’objectif final à atteindre lorsque les internautes arrivent sur l’une de vos pages, et celui-ci correspond-il à la façon dont vous souhaitiez concevoir votre  canal de communication ?

Si vous proposez un site e-commerce, comment faire pour concrétiser un objectif de vente en optimisant l’UX design ? On remarque par exemple que certains sites améliorent l’expérience en supprimant l’étape « ajouter au panier » proposée la plupart du temps lors d’un achat en ligne. On observe alors un bouton « acheter cet article » ou « acheter sans m’identifier ». En termes d’UX, il s’agit de faciliter le processus et de supprimer des étapes de clics jusqu’à l’action finale. Cela pousse le prospect à effectuer son achat, en lui facilitant le parcours et en lui promettant un gain de temps.

Capture d'écran Amazon, ajouter panier;

3. Optimisez l’ergonomie et limitez les fonctionnalités superflues

Homme qui affiche des post-it sur un panneau en bois. Réflexion.

L’UX design consiste en premier lieu à fluidifier le parcours de l’utilisateur, quel que soit le canal utilisé. Que ce soit pour un site, un blog ou sur les réseaux sociaux, l’interface devra toujours être claire et compréhensible.

Avant de penser à l’aspect esthétique, visualisez le parcours de l’internaute sur votre interface : il doit être simple et rapide. Nous conseillons d’avoir 2 clics pour atteindre une page de votre site web. Au-delà, les utilisateurs commencent à trouver le chemin complexe, ou trop long, et risquent d’abandonner avant d’atteindre l’étape finale sur votre page.

Evitez également de complexifier le parcours en ajoutant des fonctionnalités qui paraissent attrayantes mais qui rajoutent des étapes dans l’expérience de l’utilisateur. Imaginons que vous proposiez une option de photo de profil pour les utilisateurs qui se connectent à votre site web. Ajouter des fonctionnalités de redimensionnement, de rognage, d’effets sur la photo peut paraître plaisant pour l’internaute, mais cela signifie en réalité qu’il aura des étapes supplémentaires à effectuer pour configurer sa photo de profil. Certains internautes risquent d’abandonner la modification de la photo, par manque de temps ou par complexité du processus. Ainsi, une photo qui s’ajuste automatiquement au cadre peut suffir, l’internaute n’aura alors qu’à charger puis valider sa photo de profil.

4. Travaillez le SEO de votre site web

L’UX design et le SEO (optimisation du positionnement sur les moteurs de recherches) sont deux aspects complémentaires. En effet, l’UX design impacte l’architecture de votre site lors de sa conception, ayant ainsi un impact su son référencement sur les moteurs de recherche. A l’inverse, travailler des éléments optimisés pour le SEO de votre site aura un aspect positif sur l’expérience des utilisateurs.

Il est par exemple intéressant de travailler le maillage interne de votre site. Il s’agit de créer des liens logique entre les différents contenus proposés sur votre site web. Ce maillage est un élément fondamental du SEO, puisqu’il permet d’être plus visible sur Google et permet en parallèle de simplifier le parcours de l’internaute en termes d’UX.

Par ailleurs, la vitesse de chargement des pages de votre site a un impact important en SEO et en UX design. Si vos pages chargent trop lentement, les internautes passeront leur chemin. Selon Google, le temps de chargement d’une page doit être inférieur à 2 secondes.

La vitesse du site peut être améliorée en optimisant plusieurs éléments, comme le poids des images par exemple. Ces optimisations sont ainsi importantes pour améliorer votre référencement sur les moteurs de recherche, mais également pour proposer une expérience utilisateur optimale à votre clientèle cible.

Réunion bureau, résultats statistiques sur tablette.

5. Pensez multicanal

Votre clientèle passe-t-elle la plupart de son temps devant un ordinateur ? En 2023, le mobile représente 81% du temps passé sur internet. Pour maximiser vos chances de résultats, vos outils numériques doivent être adaptés à tous formats et toutes les tailles d’écrans : smartphone, tablette, ordinateur fixe et portable… C’est ce qu’on appelle le responsive webdesign.

Les internautes ont désormais un comportement fluctuant : ils peuvent visiter un site via un ordinateur au bureau, puis le fermer et y retourner via leur smartphone durant votre pause déjeuner. Il est primordial de prendre en compte ce contexte de recherches, qui peuvent être effectuées à tout moment dans la journée et via divers canaux, parfois même simultanément. Travailler le responsive webdesign de vos canaux de communication, qu’il s’agisse d’un site vitrine, e-commerce ou d’un blog, permettra de maximiser votre potentiel auprès des internautes. 

Vous avez désormais les principales clés en main pour optimiser l’UX design de vos outils numériques ! Vous souhaitez en discuter en détail autour d’un café ? Contactez-nous !